fbpx
Nov 21, 2019

Les vins du Piémont

Vins piémontais, à consommer avec ou sans modération !

Vinum bonum laetificat cor hominis.

Lorsque nous sommes parties vivre dans le Piémont, nous ne connaissions rien de la région. Et c’est avec plaisir que nous avons découvert un terroir d’une richesse exceptionnelle, non seulement gastronomiquement mais également oenologiquement parlant ! Il n’en fallu pas plus pour conquérir nos cœurs et nos papilles. Si jusqu’à présent, nous tenions nos secrets pour nous ou pour notre famille, nous révélons enfin au grand jour le nom de quelques crus piémontais. Barolo, Barbera, Arneis et Erbaluce, ces noms vous parlent-ils ?
Après des centaines de dégustations, faites pour la bonne cause (et strictement dans le cadre de nos recherches bien sûr !), voici un petit article explicatif des vins du Piémont et surtout nos vins préférés. Liste non exhaustive qui, étrangement, ne cesse de croître…

Divine comédie ou Liaisons dangereuses?

Laura, la philosophe
Nota bene : et on n’en est pas peu fières, le Piémont est la région italienne qui produit le plus grand nombre de vins DOC et DOCG, ce qui correspondrait à notre AOC français. Vous comprendre aisément pourquoi nous nous évertuons à rester ici ! Et oui le Piémont supplante la Toscane. Bien loin d’être des expertes, on vous plante quand même le décors des éléments qui contribuent à rendre ces vins uniques... Outre le vigneron et sa main verte !
Carte de Viniferare

Mais alors que boit-on dans le Piémont ?


Du vin ! Et à chaque vin son caractère. Chaque cépage a une personnalité unique, et comme la littérature est toujours appréciée en compagnie d’un verre de vin, nous vous présentons la sélections des crus associés aux classiques. Chaque cépage est protagoniste d’une histoire qui a forgé son caractère, complexe et mystérieux.

Voyez plutôt :

A vins uniques, conditions climatiques exceptionnelles. 
Les Alpes, cette petite chaîne de montagnes, vous voyez ? Les Alpes donc créent un effet de bouclier sur la région, rendant ainsi le climat du Piémont continental en hiver [et donc moins pluvieux que celui de Bordeaux qui est à la même latitude par exemple] et chaud en été, voire même étouffant. Si le raisin apprécie, nous un peu moins. 
Cette particularité topographique permet également aux cépages de s’épanouir sur des collines allant de 250 mètres à 450 mètres d’altitude.

“La tête dans le fût, l’fût dans l’brouillard”

Éphémère mais bien bien présent, le brouillard d’automne est une caractéristique clé des crus piémontais. Tôt le matin, juste avant que le soleil ne réchauffe les grappes, un épais brouillard se glisse à travers les pieds de vignes, créant un environnement humide. Micro-climat idéal pour la maturation des raisins, les écart de température déterminent ainsi les arômes.

50 nuances de Nebbiolo : le rouge de très grande renommée


Le Nebbiolo 

Séducteur, au caractère bien trempé, voici le Nebbiolo et ses déclinaisons. Embrumé, non pour notre état du lendemain après un abus de Nebbiolo, mais bien parce que ce cépage est le noble héritier des collines embrumées du Piémont. Brouillard se dit Nebbia en italien, vous suivez la logique ? Le Nebbiolo, raisin qui mûrit fin octobre, est véritablement « enfant du brouillard ». Nebbiolo, est donc un cépage produisant les vins les plus complexes d’Italie. Dans les zones les plus propices, il donne naissance à des rouges d’une longévité exceptionnelle, structurés, avec une composante tannique très présente. Le bouquet du Nebbiolo est incomparable en termes de finesse et de richesse des nuances : Barolo, Barbaresco, Gattinara, sont 3 communes, éponymes des 3 grands crus issus du Nebbiolo, 3 parmi une petite quinzaine.

Le Barolo, “Le vin c’est moi”

L’enfant prodige du Nebbiolo, la fierté du Piémont. Le Nebbiolo, on ne vous le cache pas, ne serait pas roi de la promo sans une Vendéo-angevine. Ça c’est notre petite fierté. Juliette de Barolo, fille du marquis de Maulévrier et descendante du célèbre Colbert, a permis au roi des vins de gagner son titre et devenir le vin des Rois. Outre son apport technique dans le vieillissement en fût qui a permis de révéler toutes les notes de noblesse du breuvage, la « Juju » a fait un sacré coup de communication pour l’époque. Afin de gagner le cœur de la cour, Juliette a décidé d’offrir 325 barriques au Roi Carlo Alberto. 365-40, un pour chaque jour de l’année moins les 40 jours de Carême. Jackpot, le Barolo sorti de de l’ombre pour rester sous les projecteurs. Tel Elnett, la star des laques et la laque des stars, le Barolo a suivi le même succès. (Ne nous remerciez pas pour les références)

Le conseil Ciccia&Cerva : Luigi Baudana, producteur de Serralunga d'Alba, magnifique bourgade intimement liée à notre Histoire.

Le Barbaresco 

L’excellence du Nebbiolo ne s’arrête pas au Barolo, le Barbaresco, son petit frère n’a pas dit son dernier mot. Son nom vous fait tremblez ? (à moins que ça ne soit le manque de vin ?) Chassez vos craintes, le Barbaresco est certes un vin de caractère, mais il se révèlera être une vraie caresse pour vos papilles. Pour la légende du nom, vivaient jadis sur ces terres entourées de forêts, des populations celtiques de la Ligurie. Les Romains sont alors arrivés et ont planté les premiers pieds de vignes à la place de ladite forêt. « Barbarica silva » ou la forêt barbare avant les Romains. Oui, ils étaient très humbles à l’époque.

Le Gattinara,

Le Nebbiolo se retrouve aussi au Nord, vers les rizières humides de Novara. Ce rouge grenat fera voyager votre palais entre ambiance champêtre avec son bouquet fin aux arômes de rose et de violette et ambiance exotique avec des notes de réglisse, de vanille, d’épices et de sous-bois.

Mademoiselle boit du rouge.


Voici nos protagonistes féminines, légèrement tanniques qui jouent la carte de la séduction.

Le Dolcetto

Restons dans les bois et cueillons la griotte. Malgré son nom, le Dolcetto ne donne pas des vins doux mais plutôt secs, riches en fraîcheur acide. Il ne pourrait pas être plus séduisant et fruité dans les arômes. Un vrai tombeur ce cépage ! Beaucoup de similitudes avec les fruits rouges, une bouche fraîche, douce et légèrement tannique. Une finale douce et légèrement amère: ce qui en fait un vin facile à boire en toutes occasions.

Le conseil Ciccia&Cerva : Borgogno Rivata :Entre vignes et vergers, le cœur balance pour cette entreprise de la province de Cuneo. 
En plus du Dolcetto, ne manquez pas de déguster leur Sidré, cidre de poires, dont la finesse des bulles se rapproche plus du mousseux que du cidre 

Madame Barbera

Barbera d’Alba, d’Asti ou de Monferrato

Le Barbera, la célèbre « Signora in Rosso » du Piémont. Son acidité marquée, ses tanins non agressifs et le corps nettement moins corsé de ses cousins ​​Nebbiolo créent un vin équilibré et savoureux, parfait pour tout le repas et pour accompagner les plats les plus élaborés. Il donne des vins avec une acidité vibrante et de petits arômes très prononcés de fruits rouges. Lorsqu’il est vieilli dans de petits fûts de chêne, il revêt un caractère plus « monumental » et puissant. Il passe alors de Soprano à Contralto. Un vrai concerto pour nos papilles.

A chaque province sa caractéristique, le barbera acquiert de terroir en terroir des nuances uniques

Le conseil Ciccia&Cerva Deux petits producteurs, deux cultures pleines de passions et d’amour pour deux Barbera inégalables. Giorgio Barovero est un petit producteur qui s’est lancé dans la culture bio depuis presque 10 ans, un passionné au grand cœur. Monfrà de Sara et Paolo, qui se définissent comme deux néo-vignerons de Turin et mêlent vin, art et littérature comme personne.

Brachetto, un rouge pétillant

Au nom de la rose

On vous voit, retrousser le nez, oui un rouge pétillant peut être bon, le Brachetto vous le prouvera. Le Brachetto donne un vin rouge rubis, à l’arôme délicat de muscat et de roses. Son perlage est fin et persistant. Joyeux et séducteur, il est apprécié pour ses arômes de fruits mûrs et de rose sensuelle.
La compagne parfaite de “modération” avec sa teneur en alcool modérée, pour une enivrante et douce soirée.

Le conseil Ciccia&Cerva : Terre Astesane, une coopérative de producteurs de Mombercelli vous enchantera avec son histoire... Et son Brachetto !

Les vieux sur le banc : Cépages autochtones


Des cépages au caractères bien trempés, rares mais puissants. Vous voyez ces petits vieux des campagnes, qui portent en eux les légendes et les stigmates du pays ? A la peau fripée, burinés par le temps et empli de sagesse. Voici notre sélection des vins du pays. Tel un jeu de sept famille, dans la famille Rouge je choisi le grand-père ! Des vin à la production trop peu importantes pour s’exporter dans le monde entier. Des vins « confidentiels », réservés aux initiés. A la fois authentiques et insolites. Atypiques mais de traditions. Voici la cuvée du Piémont :

Le Ruchè

Non le Ruchè n’est pas une ruche et son vin ne rappelle pas les arômes du miel. Ruché [Rouké] c’est l’une des vigne autochtones cultivées sur une zone particulièrement restreinte de la région du Monferrato à Asti. Plutôt fruité, avec des arômes de violette et de rose dominants, ainsi que des notes épicées tirant vers le poivre blanc. Ça c’est pour le petit côté poivre et sel de la sagesse du cépage. C’est un vin léger mais qui possède tout de même un bon corps. Tel un grand père bienveillant, l’ensemble est très chaud, doux, bien équilibré, avec une grande persistance en bouche.

Le conseil Ciccia&Cerva : Ferraris Agricola, pour visiter la vieille cave familiale devenu un véritable musée du Ruché

Le Grignolino

Grignole : pépins de raisin en piémontais. Ce raisin en abonde. Le Grignolino c’est l’anti-héro des vins, un fort caractère, sur lequel on ne miserait pas dessus de prime abord et puis, on s’y attache et lui trouve toutes les qualités pour rivaliser avec les autres cépages.

Le conseil Ciccia&Cerva : Monfrà nous a conquis avec Panikos, un Grignolino qui offre une histoire Il suffit de quelques hectares pour révéler l'âme d'un vin.

Bonarda

Ce cépage était à l’origine utilisé pour couper le Barbera et ainsi l’alléger en le rendant plus “en mouvement”. Il a su conquérir les cœur. Plutôt équilibré sur les tannins. C’est le danseur étoile de la sélection.

Le conseil Ciccia&Cerva : L’Autin est un petit producteur, sur 4 hectares qui suit une culture raisonnée. Ils produisent par ailleurs un Spumante (mousseux) dans un lieu aussi atypique que intriguant : dans les mines du Val Germanasca - le même dont est extrait le talc d’Italie. Des conditions idéales : 10 degrés de température et 90 degrés d’humidité constante.  

Propice aux rouges, le Piémont a su révéler également quelques perles blanches, elles mêmes Vins blancs DOC DOCG du Piémont.

Perles blanches du Piémont


L’Arneis

Roero Langhe Résiste encore et toujours à l’envahisseur !

Appelé le Nebbiolo bianco car cultivé dans les même zone et auparavant utilisé pour couper le vin Nebbiolo. L’Arneis est un vin blanc sec qui offre un parfum subtil, acidité faible à moyenne, agrumes, amertume de l’amande. Alors oui nos narines et nos papilles sont fortement habitués au très célèbre Sauvignon, voire par l’omniprésent Chardonnay. Mais ce cépage présente un profil gustatif propre et qui ne peuvent pas être réellement comparés à ces deux ténors. C’est un vin élégant et rond, qui tire le meilleur parti des sols argileux qui stimulent l’acidité. Il a tendance à avoir des notes subtiles d’herbes aromatiques, de fleurs blanches, de fleurs d’oranger, d’anis et de réglisse. Gainsbourg c’est un vin pour toi

Le conseil Ciccia&Cerva : Franco, l'Arneis de Poderi Vaiot. La dégustation dans la cantine vaut le détour.

L’Erbaluce di Caluso

Carte de QuattroCalici

Ce vin c’est notre coup de cœur. Nous trompons nos vins blancs français avec l’herbe de lumière. Un véritable puits de lumière parmi les nombreux vins issus du sud de la région. Celui-ci vient du Canavese, au Nord de Turin. Il faut dire aussi que la commune de Caluso, seule commune ou peut se faire l’Erbaluce, est jumelée avec Brissac Quincé, une petite bourgade de notre région, non loin d’Angers, la ville natale d’Amélie.

Le conseil Ciccia&Cerva : San Michele, L'Erbaluce de CellaGrande, ancien couvent bénédictin du XIIe siècle et aujourd'hui lieu de rencontre des amateurs de bon vin. Ce producteur propose l'Erbaluce dans toutes ses déclinaisons, passito, spumante, grappa...

Le Gavi Cortese

Le nom de ce vin, connu des amateurs de vins blancs, est lié à la légende de la princesse Gavia, fille de Clodomiro, roi des Francs, mariée en secret contre l’avis de la cour et installée à Gavi pour fuir les troupes du roi. Nous devons à sa beauté et à sa courtoisie le nom de la vigne qui a donné naissance à ce vin, élaboré à partir de raisins Cortese, cultivés dans 11 municipalités appartenant à une région limitée de la région d’Alessandria.

Le conseil Ciccia&Cerva : Sole sul Poggio, un Gavi issu d'une production au féminin avec la  Société agricole Il Poggio qui perpétue une tradition transmise de mère en fille

Grace à l’événement Vendemmia, nous avons pu découvrir en direct à Turin certains de ces petits producteurs et leurs histoires nous ont touchés. Voilà pourquoi nous avons décidé de vous les présenter. Vendemmia, signifie « vendange » en italien, c’est l’événement qui regroupe durant plus d’une semaine producteurs et acteurs culturels autour d’une même passion, le vin et d’un même terroir, le Piémont.

Cette liste est, comme vous pouvez vous en douter, non exhaustive. Nous pourrions citer encore de nombreux autres vins autochtones, bien d’ici, tels que le Freisa ou le Moscato d’Asti que nous ne présentons plus ou encore le Timorasso. Simplement, nous prenons le temps de découvrir tous ces crus. Car à chaque cépage, nous aimons aussi aller à la rencontre des producteurs et connaitre leurs histoires. Pour vous lecteurs, nous continuerons nos sacrifices et goûterons jusqu’à la dernière goutte si le vin est bon dans le Piémont. Masterclass, dégustations, rencontres des producteurs, nous ne lésinerons pas sur les moyens ! Si certains souhaitent acquérir quelques bouteilles, nous avons des contacts, alors n’hésitez pas 😉

Ciccia&Cerva - Auteur

Vous aimerez aussi

Comment ( 1 )

Commenter l'article

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this