fbpx
acheter une voiture en italie
Fév 09, 2018

La conduite des italiens (tome 1)

FAST AND FURIOUS 1

Aujourd’hui, attachez vos ceintures, ça va déménager ! Et oui, nous allons aborder un sujet épineux et sans fin : LA CONDUITE DES ITALIENS ! Un sujet tellement vaste que nous le décomposerons en plusieurs tomes (et on ne parle pas de fromages). Nous allons néanmoins essayer de vous faire un résumé de notre quotidien sur les routes de notre pays d’accueil. PRÊT FEU PARTEZ !

Bon, qu’on se le dise, nous sommes loin d’être des pilotes hors pair (le premier qui nous dit femme au volant… On le censure). Cependant depuis notre obtention du permis de conduire, nous roulions de manière paisible dans notre cher pays. Bien que tout le monde ne soit pas exemplaire en France, la plupart des personnes respectent le code de la route. Ce fait est dû tout simplement à la mise en place d’un système de prévention (ou répression, au choix) où la police sillonne les routes en permanence munie de leur radar, fait des contrôles au hasard armée de l’alcotest ! Ce qui fait qu’au fil du temps et grâce aux campagnes de sensibilisation et prévention, nous sommes plus prudents et de manière générale nous avons l’impression que les gens respectent les règles et les limitations de vitesse.
Et vous nous direz :

Oui mais, à Paris ce sont des fadas ! Et à Marseille peuchèreu? Vous ne vivez pas à Lyon ça se voit…

(Petit air de chauvinisme, on veut être les meilleurs même dans les vices ?!)

On vous le concède, chaque ville a ses spécificités quant à la circulation (et c’est vrai qu’à l’Ouest, on est les meilleurs, ah pardon on me dit que ce n’est pas le sujet de l’article, au temps pour moi !), mais comparé aux italiens, nous sommes au niveau pioupiou de la dangerosité. On vous parle de la piste noire là, une piste où « angle mort » prend tout son sens et pourtant cette leçon de conduite semble être en option dans ce pays. Ça dépasse parfois l’entendement. Tout ce que nous avions appris jusqu’ici, que nous avions mis en pratique s’est retrouvé bouleversé lorsque nous nous sommes installées à Turin.

Tous les sens en Alerte Générale !

Niveau de concentration maximale, sudation intempestive, triple vérification des rétroviseurs… #retouralaconduiteacompagnée
La conduite a Turin

En effet, dès notre arrivée nous avons été confrontées à d’étranges comportements sur la route. Notre première surprise a été de voir que les feux rouges pouvaient être en option alors qu’ils régissent de grands carrefours à 4, 6, 10 ou même 16 voies mêlant voitures, piétons, scooter, vélo, tramway et bus. Autant dire qu’on ne s’aventurerait pas à griller un feu dans cette configuration. Et pourtant, chaque jour, ce sont des dizaines et des dizaines de voitures que nous voyons enfreindre cette règle. Il arrive même que la voiture s’arrête au feu rouge, puis voyant qu’il n’y a pas de circulation dans les autres sens, prenne la liberté de passer.

« Mais que fait la police ? »

Nous direz-vous… Whoop whoop Assassin de la police ! (…) pardon, on se laisse emporter

C’est bien là le plus dramatique, la police fait de même. Il est donc tout à fait normal que tout le monde agissent ainsi lorsque les forces de l’ordre sans aucune nécessité et urgence passent allègrement au feu rouge et tolère du même fait que les voitures autour le fassent.

Se garer en créneau

Nota bene : le mot créneau en italien n’existe pas, ceci n’est pas une blague

En centre-ville toujours, nous ne pouvons pas ne pas vous raconter l’étrange mode de stationnement… En effet, nous avons vite appris qu’ici pour se garer en créneaux, si l’on met notre clignotant à droite ou à gauche, les voitures derrière ne nous laissent pas la place nécessaire pour pouvoir reculer. Et surtout ils nous klaxonnent pour qu’on avance… Et plus vite que ça ! En revanche, ils ont pris l’étrange habitude de mettre les warnings pour indiquer qu’ils désiraient se stationner. Ainsi, dans l’hyper-centre on voit souvent beaucoup de voiture avec les warnings, soit parce qu’ils se garent, soient parce qu’ils sont en double file ou sur les voies de bus, soit parce qu’on ne sait pas encore vraiment ce qu’ils vont faire… Mais dans tous les cas, prudence car un italien qui recule sans regarder derrière est vite arrivé ! (ma pauvre 206 en a fait les frais)

Rétroviseurs I love you

Si il y a bien une chose que l’on a appris au permis de conduire et que l’on a retenu c’est qu’il est interdit de doubler par la droite. Interdit en ville, sur les périphériques, sur les autoroutes et peu importe le type de route… C’est tout simplement INTERDIT ! Nous avons donc été surprises de voir que ce chapitre dans notre apprentissage du code de la route était désormais hors sujet. Et oui, car ici bien qu’interdit, cette pratique est utilisée et les automobilistes en abusent même ! Le plus intrigant est d’en discuter avec les italiens eux-mêmes, qui nous confirment que cela est interdit MAIS en fonction de certains axes, certaines routes c’est autorisé ou toléré… Ah oui vraiment ?

Dangers Publics

NINOOO NIIIIINO

VOSTFR : PIIIIIIMPON PIIIIIIMPON

Dans les pratiques à risques nous avons celle du « vous avez loupé votre sortie d’autoroute, qu’à cela ne tienne, arrêtez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence et reculez ! » Pourquoi faire 10 Km de plus quand il est possible de tout simplement reculer de cette manière jusqu’à la sortie manquée… Évidemment, les poids lourds n’en sont pas exemptés ! On sait c’est difficile à croire, mais on vous jure que c’est vrai !
Tout aussi grave, la manie de doubler sur la bande d’arrêt d’urgence. Car oui Turin, ville de près d’un million d’habitants, est très peuplée et il y a, par conséquent, beaucoup de trafic. Qui dit trafic dit bouchons et de nombreux automobilistes ont développé la technique du « je n’ai pas envie d’attendre sagement dans ma file, je vais donc doubler sur la bande d’arrêt d’urgence » soit parce que sa sortie se trouve à un kilomètre ou tout simplement car cela n’avance pas assez à son goût et double délibérément. Le vrai souci dans cette pratique est clairement la mise en danger de soi-même mais également d’autrui. Et sur ce point précis, en tant que bonnes françaises nous poussons fréquemment des coups de gueule, enfin des coups de klaxon ! Il est vrai que Turin aux heures de pointe est saturé par le trafic, néanmoins, je vous laisse imaginer le désordre lorsque les pompiers ont une urgence et que toutes les voitures sont arrêtées sur leur voie. Et c’est, malheureusement, très très (trop) fréquent.

Nous sommes devenues … Italiennes au volant

Bien évidemment, avec notre naturel râleur franchouillard, nous faisons des leçons de morale, nous nous indignons mais on est obligées de reconnaître qu’au fil des mois nous avons pris de mauvaises habitudes ! Et le plus étrange dans tout cela c’est que nous sommes conscientes que c’est mal (C’EST MAL, C’EST TRÈS TRÈS MAL!) et que nous n’adopterions pas ce genre de comportement en France… Mais alors quel est donc cet étrange phénomène ? Nous eusses envie de nous plonger dans les méandres des différences comportementales selon le pays natal ou le pays d’accueil. On vous parlera de ce paradoxe dans un article consacré à LA DOUBLE PERSONNALITÉ. Pour ceux qui sont déjà impatients de lire l’article, qui cherchent le lien sur la page désespérément… Ne cherchez plus, l’article est en cours de réflexion ! (et nous étudiâmes longuement)

On vous annonce également en avant-première qu’il y aura d’autres récits sur la conduite des italiens, car si vous pensiez en avoir lu assez, nous vous garantissons que vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

La conduite des italiens

NB : Toutes les illustrations sont le fruit du talent de Laura

Et vous, avez-vous déjà conduit en Italie ? Et si oui, dites-nous quelle a été votre expérience ?

La suite de nos aventures roCARbolesques ici même : 2FAST 2FURIEUSES

Ciccia&Cerva - Auteur

Vous aimerez aussi

Comments ( 4 )

  • Caroline

    Ralala que de souvenirs palpitants de la conduite italienne ^^ le pire restera Naples de mon expérience ! et heureusement que le klaxon était là pour prévenir qu’ils passaient au feu rouge parfois ou dans le virage serré à toute vitesse ! Bisous les filles !

    • Ciccia&Cerva

      Ahaha le klaxon est le meilleur ami de l’automobiliste ici oui ! Tu t’en es bien sortie dans toutes tes péripéties au volant ! On peut t’attribuer sans plus attendre le permis italien, bravissima 😉 des bisous de Turin

  • Pingback:Roadtrip Italie : Voyager autrement | Ciccia&Cerva

  • Pingback:Venir à Turin : les informations utiles ! | Ciccia&Cerva

Commenter l'article

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this