fbpx
italiens au volant
Déc 30, 2019

Conduire en Italie, les dix commandements

Apprentissage de la non-conduite à l’italienne

[La rédaction de cet article se déroule actuellement sous l’emprise de l’énervement]. Chaque jour la même histoire. Chaque jour, des automobilistes énervés, impatients, danger public sur la route. La conduite à Turin et en Italie de façon généralisée a tout du parcours du combattant. C’est même carrément un calvaire à vivre au quotidien… Et, oui, il existe d’autres façon de se rendre au travail mais à Turin, quand l’entreprise se trouve hors de la ville, les solutions ne sont plus si nombreuses. Il reste donc la voiture et vu comment les italiens conduisent, on peut comprendre que les assurances auto se vendent à prix d’or. Vous a-t-on prévenu que l’article avait été écrit sous le coup de l’énervement ? Accrochez votre ceinture !

Scared Ruffles GIF - Find & Share on GIPHY

1. Le klaxonne tu utiliseras

Et surtout en ville tu l’utiliseras. A tort, à travers, quand quelqu’un se gare, quand quelqu’un traverse, quand le feu est rouge. Tout est bon pour klaxonner. Parce que l’italien est pressé alors que les gens se poussent de son chemin sinon avec son gros SUV il va leur rouler dessus

2. Au feu rouge et orange tu ne t’arrêteras

Au contraire ! Tu accélèreras ! Plutôt provoquer un accident que de s’arrêter OH! Parfois même nous nous faisons klaxonner (voir commandement n°1) si nous avons le malheur de nous arrêter au feu orange ou bien si le feu est rouge mais que personne ne se trouve dans le carrefour. Que dire de plus ? Il paraîtrait que ce style de conduite soit particulier à Turin… Peut-être ? Ou alors sont-ce les turinois qui sont fiers de cette façon de conduire pour le moins dangereuse ?

3. Par la droite tu doubleras

On a tous, on répète TOUS, appris qu’il est interdit de doubler par la droite. Pourquoi ? parce que c’est DAN-GE-REUX. Qu’on soit en France, en Italie, en Espagne… Nous avons tous appris qu’il n’est pas permis de doubler par la droite. En Italie, ils essaieront de vous faire croire que c’est “toléré”. Mais oui bien sûr ! En attendant, vigilance car cette légende urbaine est diffuse et ils n’hésiteront pas à vous doubler par la droite que vous soyez en ville ou sur autoroute. La même légende urbaine comme quoi le ceinture de sécurité à l’arrière n’est pas obligatoire… N’y revenons pas, nous avons déjà écrit un chapitre à ce sujet !

4. Les clignotants tu ne connaîtras

Inutile de s’attendre à quelques indications sur la route, si ils doublent par la droite et ne s’arrêtent pas aux feux rouges, comment voulez-vous qu’ils mettent leurs clignotants pour indiquer qu’ils changent de direction ? Nous pensons réellement qu’en Italie les clignotants doivent être une option payante lors de l’achat de la voiture. On ne voit pas d’autres explications !

5. Te garer tu ne sauras

Nous ne pensons pas que vous, chers lecteurs, vous mesuriez l’ampleur des dégâts. Ils ne savent pas se garer et faire un créneau relève du miracle. Et là, on pense très sérieusement à un manque de temps passé à l’auto-école car penser pouvoir faire un créneau en rentrant en marche avant dans la place, bon sang, il ne faut pas être ingénieur du Politecnico Torino pour comprendre que ça ne fonctionnera pas ! Alors, ils ont trouvé la parade, ils se garent en épis dans un rangement en créneau puis sors de (grosse) voiture comme si de rien n’était. La voiture gêne la circulation, la moitié de l’énorme Jeep est sur la route, mais la tête haute il part faire ses emplettes. Nous pourrions aussi parler de ceux qui ne font même pas l’effort de rentrer la voiture nez en avant dans une place de stationnement, mais qui se mette en double (ou triple) file, sur la route, qui éteignent le contact et s’en vont. Ainsi, la circulation à heure de point se densifie, les autres automobilistes font de même et il est alors impossible de se garer en créneau de l’autre côté puisque : 

  1. La voiture de derrière te colle puisqu’ils ne comprennent pas ce que tu communiques en mettant ton clignotant (ils ne l’utilisent pas CQFD)
  2. Tu n’as pas assez de place pour pouvoir effectuer ton rangement créneau correctement puisque le type est garé alla c**** à gauche
  3. Mais que fait la police ? Ah on nous dit dans l’oreillette qu’ils font pareil.

Nota bene : le mot créneau n’existe pas dans la langue italienne.

Parking Struggle GIF - Find & Share on GIPHY

6. Bloquer la circulation tu aimeras

L’italien le matin, il aime boire son café au bar. Alors entre la maison et le travail, il s’arrête toujours au même petit bar qui est sur sa route. Mais l’italien est pressé, pas assez pour louper le rituel du petit café mais trop pour chercher une p****** de place de parking correcte. L’italien se met en warning DEVANT son bar et s’en va tranquillement boire son café. Si vous le klaxonner pour lui signaler gentiment qu’il gêne la circulation, il vous répondra “2 minutes” ou “ça va”. Non ça ne va pas espèce de malpoli irrespectueux de ceux qui t’entourent !

Comme dit précédemment, ils ne savent pas se garer et ne font même pas l’effort de chercher une place, des fois qu’ils feraient quelques pas de trop… Et aux heures de pointe dans Turin ça donne le droit à des bouchons dans toute une rue pour UN mec (enfin plutôt dix) qui s’est garé en double fil (mais avec ses warnings attention) là où de base il n’y a qu’une voie. Il faut le voir pour le croire…

7. Stop et priorité à droite, tu ne respecteras

Là aussi, un gros gros problème d’apprentissage du code de la route. Ils ont de grosses difficultés à comprendre la différence entre une priorité à droite, un céder le passage et un stop. Aucun n’existe et peu importe les petits dessins blancs par terre. Aux priorités à droite, il n’est d’ailleurs pas rare de voir le conducteur regarder à gauche… Ouhouuuh je suis là, à DROITE ! Lorsque l’on est sur la route principale avec des céder le passage pour ceux qui viennent de notre droite, considérez que c’est une priorité à droite car eux les triangles sur la route, ils n’en ont que faire ! Le stop ? où ça ?

Car GIF - Find & Share on GIPHY

8. Passage pour piéton, tu ne verras

Les piétons n’ont qu’à attendre, même les deux pieds engagés, même au milieu de la route, l’italien contourne, passe sur la voie d’en face… Qu’importe, l’essentiel est DE NE PAS S’ARRÊTER.

Le piéton lui-même joue d’ailleurs à la roulette russe en traversant au feu vert (des voitures), adieu monde cruel. Il traverse aussi parfois en regardant du mauvais côté… Bon là franchement, on pense plus à une tentative de suicide (ou de la bêtise ?).

9. De nuit, les phares tu n’allumeras 

L’hiver approchant, c’est affolant de constater que de nombreuses voitures roulent les phares éteints alors que la nuit est tombée. Ok il y a de la circulation, nous sommes dans l’enceinte de la ville, ok on voit un peu ce qu’ils se passe. Mais les feux ? Ils ne se rendent pas compte qu’ils n’éclairent rien ?

Le danger est surtout pour les autres : voitures, scooters, vélos, piétons qui ne voit pas arriver cette panda bleue foncée sans phares. Dans une ville où il faut tout regarder partout tout le temps pour éviter un accident, ne pas mettre ses phares est l’expression profonde de l’envie de rédiger un constat.

10. Aucun respect pour les autres tu auras

C’est un fait, cette façon de conduire dénote d’un grand manque de respect envers les autres et d’une grande preuve d’égoïsme au quotidien. Conduire à Turin c’est la jungle et plus personne ne respecte ni le code de la route, ni les autres conducteurs, ni les scooter, ni les piétons, ni les vélos, ni les trams ni rien. Mais ne vous inquiétez pas car c’est un grand combat de réciprocité : les piétons courent n’importe où comme si ils voulaient perdre la vie. Les vélos roulent dans les rues à contre sens sans lumières et à vive allure. Les bus coupent la route, de toute façon ils sont plus gros que les voitures #TuPeuxPasTest. Les scooter, veut-on vraiment en parler ? Dans un monde où les personnes regardent à gauche quand c’est une priorité à droite, on est quand même en droit de se demander : mais, les italiens, ils obtiennent leur permis dans un pot de Nutella ?

Acheter une voiture en italie
Chef d’oeuvre de Laura

Voilà les dix commandements de la conduite italienne, enfin turinoise. On ne va pas vous cacher que ça nous rend parfois folles et ce n’est d’ailleurs pas pour rien que nous avons déjà écrit deux articles sur la conduite des italiens, tome 1 et tome 2. Vous l’aurez compris ce blog nous sert aussi parfois d’exutoire et dans ce cas précis, cela fait du bien de pouvoir laisser ses doigts glisser sur le clavier et vous raconter nos misères. Si vous aussi vous voulez raconter votre expérience de conduite en Italie, vous êtes les bienvenus dans les commentaires. On se fera un plaisir de vous lire !

Ciccia&Cerva - Auteur

Vous aimerez aussi

Comments ( 4 )

  • Lilie

    Qu’est-ce que j’ai bien ri…. Je conduis de temps en temps en Italie, plutôt sur les routes qu’en ville… A quoi sert une ligne blanche ? Du moment qu’il y a la place, je double. Et oui, cela nous est arrive de se retrouver à 3 (2 dans un sens et un qui croise dans l’autre) sur une route juste à deux voix 😉 Et oui, ils se poussent pour laisser la place à celui qui double au milieu !!!

  • Josee Cousineau

    Oh la la! Pas certaine de louer une voiture dans l’éventualité où j’irais en Italie… lol Ici, les amendes sont salées pour ceux qui ne respectent pas les traverses de piétons.

  • yasmine Diamin

    On dirait la conduite au maroc, je pense que je n’ai jamais vu une conduite aussi impressionante, pas de signalisation à 5 sur un scooter. La conduite à l’étranger est toujours intéressante d’un point de vue culturel on va dire 🙂

  • Mathilde

    Et bien je pensais que dans le nord de l’Italie la conduite était disons plus « normale ». Je n’ai conduis qu’en Sicile et meme s’il n’y a pas vraiment de code de la route j’ai bien aimé (attention je n’ai pas conduit à Palerme juste à la campagne lol). C’est sur c’est totalement n’importe quoi, la priorité à la voiture la plus pressée ! D’ailleurs j’étais vraiment persuadé que la priorité à droite n’existait pas en Sicile. Pour les feux rouges c’est pas trop un problème car il y en a presque pas.
    C’est bizarre car les gens sont à la fois pressés, et en meme temps s’il te vient l’idée bizarre de faire un demi-tour au milieu de la rue ou te garer en double file pour aller à la boulangerie, limite personne ne va s’énerver (et oui en 1 semaine je me suis vite habituée).
    Si tu sors de ta place de parking en oubliant de regarder dans ton rétro, les mecs t’évitent par miracle sans même klaxonner tellement ils semblent habitués à l’idée que tout peut arriver ^^
    Bref j’ai assez bien aimé conduire en Sicile alors que je déteste plus que tout conduire à Paris !

Commenter l'article

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this