fbpx
preparer roadtrip en Italie
Sep 04, 2019

Roadtrip en Italie, préparation et conseils

Aide à la préparation du roadtrip en Italie

Cet été, nous avons publié sur le blog notre saga roadtrip en Italie. Un voyage que nous avons fait en août 2014, à deux avec une toile de tente sur le dos. Nous avons visité la Sardaigne, Rome, le Parc National du Gargano dans les Pouilles, Venise, Florence et les Cinq Terres. Depuis cette aventure, nous sommes souvent reparties sur les routes italiennes à la découverte de nouvelles villes, nouveaux endroits, nouveaux paysages. La plupart du temps en toile de tente. Habituées depuis longtemps à faire du camping, nous perpétuons la tradition à l’âge adulte. On a donc décidé de vous donner nos petits conseils pour préparer votre roadtrip en Italie… Andiamo !

gare de venise roadtrip en train

Au sommaire :

  • Se déplacer en Italie
  • Hébergement et camping
  • Meilleure période pour le roadtrip
  • Conseils avant de partir
  • Conseils pendant le voyage

Se déplacer en Italie

Le train

De manière générale, notre moyen de transport préféré c’est le train. Même si on peste souvent contre lui pour ses retards (surtout en France), ça reste quand même un moyen de transport qui vous permet de vous déplacer d’un point A à un point B sans stress et en pouvant utiliser votre temps à faire autre chose. Sachez qu’en Italie, il existe la compagnie Trenitalia qui serait l’équivalent de notre bonne vieille SNCF. Via cette compagnie vous pourrez prendre les trains à grandes vitesses appelés ici Frecciarossa, Frecciabianca et Frecciargento. Il y a également les Intercités et les Trains Régionaux. Les trains régionaux, autant vous le dire, ce n’est vraiment pas le grand luxe et si vous devez passer plusieurs heures dedans, courage (et cela dépend aussi des régions… Dans certaines, ce n’est pas si terrible). En clair, pour préparer votre parcours en train, rendez-vous sur le site Trenitalia.
Sur les lignes de train à grande vitesse, vous retrouverez également le concurrent de Trenitalia, Italo. Et on vous conseille de comparer les prix car parfois il y a des grosses différences. Italo dessert essentiellement le nord de l’Italie et uniquement sur des grands axes. Mais ça vaut parfois le coup de comparer 😉

roadtrip sardegna interrail
Train en Sardaigne

Il y a également les trains de nuit Thello, qui font Paris-Dijon-Milan-Vérone-Venise et les trains de jour, toujours Thello, qui partent de Marseille pour aller jusqu’à Gênes, desservant toute la Ligurie sans devoir faire de changement à Vintimille. Plutôt pratique. Pour en savoir plus sur les trains Thello, venez lire notre article « Voyagez autrement, voyagez plus tranquillement« 

Pour un roadtrip en Italie, pensez également au pass Interrail. Ce pass que vous commander et payer par Internet vous permettra de voyager pendant un laps de temps (celui que vous aurez choisi) gratuitement dans les trains régionaux et intercités. Pour les trains à grande vitesse, il vous faudra réserver une place et payer un supplément. Sachez que nous avons sillonné l’Italie pendant un mois en train avec un pass interrail sans ajouter un seul euro.

La voiture

Pour plus de liberté, vous avez également l’option voiture, qui vous aidera pas mal dans le sud de l’Italie, en Sicile et en Sardaigne. Pour les locations de voiture, nous n’avons pas grandes informations à vous donner car pour être honnêtes, nous nous déplaçons souvent en transport en commun ou avec notre voiture personnelle. Mais on peut quand même vous dire que plus on va vers le sud et moins les transports en commun sont fiables. Il faut prendre son mal en patience et surtout ne pas avoir un programme de vacances chronométré à la minute. Puis avec une voiture, vous pourrez découvrir des endroits un peu plus reculés et loin de touristes. Dans le nord de l’Italie, si vous allez dans les grandes, on vous déconseille la voiture. Ou alors garez-là et promenez-vous à pieds, à vélo ou en transport en commun. Si vous prévoyez de séjourner proche des grands lacs ou en montagnes alors oui, la voiture peut vous être utile mais pas indispensable.

voyage et travail en italie
On the road – Novara

Warning warning : en Italie, on vous le répétera jamais assez, les centre-villes, les bourgades et tout ce qui se rapproche d’un centre habité ont des Zones à Trafic Limité (ZTL). Il faut une autorisation pour y accéder à certains moments de la journée, l’autorisation est exclusivement pour les riverains et si vous y entrez lorsque celle-ci n’est pas libre d’accès, vous recevrez une jolie amende. Si vous avez une voiture de location, l’agence de loc vous demandera de régler l’amende. Et ce n’est pas parce que vous n’êtes pas en France que vous ne devrez pas payer. Il faudra s’acquitter de l’amende et si possible dès que vous la recevez sinon elle augmentera. Vigilance donc !Camping et logement

Hébergements et camping

Le camping en Italie

Faisons un point camping pour commencer, puisque comme dit dans l’introduction, nous adorons camper. En Italie, sachez qu’il n’est pas nécessaire de réserver le camping si vous y allez avec votre toile de tente.
Le conseil n°1 : prévoyez d’arriver au camping dans la matinée, avant 11.30 c’est bien.
Conseil n°2 : téléphoner la veille pour savoir si il y a des départs de prévus ou le matin même pour prévenir de votre arrivée et savoir si il y a des disponibilités. On vous conseille de le faire surtout si vous y allez en juillet et août. Le reste du temps, vous trouverez de la place.
Comme en France, si vous voulez ajouter l’électricité et autres options, il vous faudra payer un supplément. On trouve que les prix sont légèrement inférieurs aux prix pratiqués en France. Sauf en Ligurie, mais la Ligurie ce n’est finalement que le prolongement de la Côte d’Azur 🙂 

Pour ce qui est du camping sauvage en Italie, nous n’avons jamais essayé et d’après nos recherches, chaque région a sa législation en vigueur. Par exemple, en Vénétie, Frioul-Vénétie-Julienne et en Sardaigne c’est strictement interdit. De manière générale, le camping sauvage est interdit mais dans certaines régions c’est toléré et comprend certaines contraintes (durée de temps, taille de la toile de tente, etc). Renseignez-vous donc en fonction de la région où vous souhaitez aller et regarder les autorisations qu’il faut demander en amont. Information sur le camping sauvage : https://trekking.it/news/campeggio-libero-si-no-forse.html

Bed&Breakfast et Agriturismo

Si vous prévoyez votre roadtrip en saison qui ne permet pas de la camping ou tout simplement car vous n’aimez pas dormir sur un matelas pneumatique, vous pouvez également regarder du côté des Bed&Breakfast ou des Agriturismo. 

Pour découvrir tous les B&B, on utilise ce site là https://www.bed-and-breakfast.it/fr/ et il y a également une application. Pas mal fait, on réserve via la plateforme et on ne paye qu’une fois sur place. On a les coordonnées des gérants et tout se fait ensuite via e-mail ou par téléphone.

Les “agriturismo” sont des logements et restaurants directement chez les producteurs. Producteurs de ce que vous voulez, olives, vins, agriculture, horticulture et nous en passons. Né il y a déjà de nombreuses années en Italie, ce concept permet d’aller à la rencontre des personnes locales, de participer ou d’observer leur activité et bien évidemment de goûter les produits. La meilleure période pour le roadtrip

La meilleure période pour le roadtrip

vue randonnée punta chiappa

La meilleure période pour organiser son roadtrip en Italie, selon nous sont les mois d’avril, mai, juin puis septembre et octobre. Sans trop de surprise nous direz-vous mais ça dépend surtout de ce que vous voulez faire et voir car l’Italie est vaste et d’une région à l’autre le climat et les paysages changent. On vous rappelle également qu’en Sicile l’hiver, il fait froid. Pas aussi froid qu’en France mais le vent n’est pas toujours sympathique et bon c’est l’hiver quoi. Et en été, plus vous irez vers le Sud et plus vous mourrez de chaud. Après rien n’est infaisable mais c’est à prendre en compte dans votre roadtrip : le rythme se ralentit. Si bien le votre que celui des habitants.

Nos conseils avant de partir

  • Acheter un adaptateur pour les prises italiennes, les prises dites “terre” comme nous avons en France et dans lesquelles nous branchons nous chargeurs d’ordinateurs portables, par exemple, ne sont pas toujours le mêmes. Il est indispensable d’avoir un adaptateur si vous voulez brancher votre ordinateur par exemple. Pour les chargeurs de téléphone, nessun problema !
  • Prévenir votre banque que vous allez en Italie et vous renseigner sur les plafonds de retrait à la semaine. Ça semble rien mais en Italie il vaut mieux toujours avoir de l’argent liquide sur soi. Et oui, vous vous verrez refuser souvent la carte bancaire dans les commerces pour des petites sommes. Et certains campings également n’acceptent pas la carte bancaire.
  • Apprenez quelques mots d’italien avant de partir, au moins bonjour, au revoir, s’il vous plait, merci. Ça fait toujours plaisir quand les touristes essaient de baragouiner quelque chose dans la langue locale. Comme en France, les italiens ne sont pas les plus doués de la planète en anglais et ils ne parlent pas forcément français. Et non, pour parler italien, il ne suffit pas de rajouter des O à la fin de mots 🙂

Nos conseils pendant le voyage

  • Si vous vous déplacez en transport en commun, soyez patients. Pas d’autres choix.
  • Si vous vous déplacez en voiture, soyez vigilants, les italiens ne sont pas reconnus pour leur excellente conduite. Pour en savoir plus, venez lire notre article sur la conduite italienne.
  • Bien souvent, on vous demandera de payer en cash. Ayez toujours de l’argent liquide sur vous car ils ne prennent pas toujours la carte bancaire dans les petits commerces ou alors pas en dessous de certains montants. Qui peuvent parfois être “pas en dessous de 30€”.
  • Gardez le ticket de caisse qu’ils vous donnent lorsque vous achetez dans un magasin ou au restaurant ou de manière général tout ce que vous payez. Vous pourriez être contrôlé par la « guardia di finanza » qui est la police douanière et financière italienne. De nombreuses personnes se sont vu recevoir des amendes exorbitantes par manque de preuve par un ticket de caisse de ce qu’ils avaient dans les mains en sortant d’un glacier par exemple. Si on ne vous donne pas de ticket de caisse, vous êtes en droit d’en réclamer un même (et surtout) si vous avez payé en liquide. Ça arrive très très rarement, mais parfois ça arrive et ça serait dommage que cela VOUS arrive.

Pour lire le récit de notre roadtrip en Italie étape par étape, cliquez ci-dessous. Dans chacun des articles, nous racontons notre périple sans filtre. Les bons moments comme les galères !

La Sardaigne
Rome
Les Pouilles
Venise
Florence
Les Cinq Terres

Voilà nos conseils pour organiser votre roadtrip en Italie et on espère que cela vous sera utile ! Comme d’habitude on n’a pas pu s’empêcher de vous écrire un roman mais bon, mine de rien il faut penser à tout lorsque l’on part plusieurs semaines à l’aventure. Si vous partez faire le tour de l’Italie, nous vous souhaitons un superbe voyage et sachez qu’on vous envie beaucoup !

Ciccia&Cerva - Auteur

Vous aimerez aussi

Commenter l'article

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this