fbpx
Mar 29, 2018

Le printemps à Turin et dans le Piémont !

A LA RECHERCHE DU PRINTEMPS PERDU !

vue du Monferrato dans le piemont
Monferrato

Ça y est c’est le printemps ! Point d’hirondelles à l’horizon, il est tout aussi en retard ici. Nous allons quand même vous raconter la saison du printemps à Turin et dans le Piémont !

Nous qui vous disions que les saisons étaient bien marquées dans le Piémont, nous nous fourvoyions. Par Toutatis ! Le ciel va nous tomber sur la tête ! Il n’y a plus de saison !

Bon, on vous le concède, nous sommes quand même passés de -8 à 4 °C, nous notons une nette progression. Sortez les t-shirts et les tropéziennes ! Le début de printemps c’est aussi cette transition où nous qui respectons l’adage « en avril, ne te découvre pas d’un fil », côtoyons ceux qui veulent à tout prix nous faire croire qu’il fait chaud, les cheveux au vent dans la décapotable. Alors qu’on se les cailles bon sang, on voit encore la neige au loin dans les montagnes !

Bon, il arrivera bien un jour ce printemps…

le printemps à Turin et dans le piemont
Chef d’oeuvre de Laura

Anne, ma sœur Anne ne vois-tu donc rien donc venir ?

En attendant voici ce qu’il arrivera quand le printemps bourgeonnera :

ave Caesar, mercanti te salutant*

La profusion des marchés. On range l’appareil à raclette et on mange sainement.

Du fenouil à perte de vue, des artichauts, des radis, des épinards, des fraises, des olives, des noix, voici le marché de Porta Palazzo. LE marché immanquable de la ville, le plus grand marché en plein air d’Europe paraît-il même. Sur l’énorme place de Porta Palazzo c’est chaque jour le même rituel depuis des millénaires (même les romains s’y installaient, ave Jules !). Les producteurs s’installent aux premières lueurs pour repartir à 15h, voire 17h les samedis. Alors le marché n’est pas pour autant mort durant l’hiver, que nenni, mais c’est quand même beaucoup plus sympa avec ces nouvelles senteurs, ces fleurs et la chaleur. On se sent en vacances le temps des courses. Tous les noms de fruits et légumes fusent. C’est à qui aura les meilleurs fenouils ou les poires les plus juteuses. On parle de fenouil car ici ce sont des férus de cette étrange plante. Ce marché gorgé de soleil c’est une évasion, une effusion, une profusion, une confusion de vie. On se sent tel Baloo dans le livre de la jungle avec toute cette verdure. Et pour vous donner un avant-goût, voici une petite vidéo :

A quelques mètres, commence le Balon, prononcez [balouuune]. Non non, ce n’est pas un balon, c’est un marché aux puces. Entre antiquités et babioles, chacun y trouve son bonheur. C’est un quartier entier qui prend vie autour de ces boutiques. On y trouve des pièces rarissimes, parmi les cerisiers et les châtaigniers fleurissent aussi çà et là des vélos tout frais (des vélos volés ? comment ça ? roooh mauvaises langues, ils sont juste très vintage, on en a déniché un violet et rose, une pure merveille).

Gentils coquelicots mesdames

En vérité, je vous le dis, (point de sermon ne vous en faites pas), sortez de Turin. Allez, montez sur la Vespa, on vous emmène faire un tour.

les langhe dans le piemont

Il suffit d’une petite balade dans les collines avoisinantes pour arriver à destination, la Villa Regina, offre un panorama qui laisse sans voix. Cette vue accompagne à la perfection les ornements intérieurs de la Villa. A ses pieds, un petit vignoble jumelé avec celui de Montmartre. A chaque balade son lot de surprises !

A sa lisière, Les Langhe et ses coquelicots. Ces fleurs fragiles envahissent les champs et les vignobles des Langhe, un pur bonheur de se perdre dans ces contrées lointaines. (Pour voir le paysage, pas pour déguster la récolte des vignobles, les vendanges c’est en automne voyons!)

Havre de paix hors de la ville

Le lac d’Orta

Lac d'Orta dans le piémont
Lac d’Orta – Piémont

Parfois le nord nous manque, alors on va se balader au lac d’Orta, un joyau parmi les rizières. Certes on y traverse souvent une purée de pois pour y accéder mais cette bourgade vaut le détour. Elle est souvent délaissée pour les villes touristiques du lac Majeur et son accès se fait à pieds mais sa quiétude est la meilleur des récompenses.

Les lacs d’Avigliana

lac d'avigliana piemont turin
Lac d’Avigliana

Retournons un peu dans notre contrée, où à trente minutes seulement de Turin, se trouve le lac d’Avigliana. Retenez bien ce nom car c’est notre seconde maison l’été. Il est entouré de montagnes et surplombé par la Sacra San Michele, un ancien monastère dressé au bord des falaises d’une montagne, ce lac offre un cadre parfait pour se ressourcer et quitter le stress de la ville. (On fait bien les filles stressées de la ville pas vrai ?).

Le petit bonus : dès qu’il fait suffisamment chaud, un petit monsieur loue pour la journée un pédalo, nous devenons alors les pirates du lac, c’est notre lac ! Il se peut même que vous voyiez un énorme flamant rose gonflable au milieu du lac le weekend ! Ah, et puis, ce qui est bien avec les lacs c’est qu’on est quasiment les seules à s’y baigner. Bien que le lac d’Avigliana soit une réserve naturelle, les italiens détestent se baigner dans les lacs quels qu’ils soient pour des raisons d’hygiènes (le caca de poissons tout ça…). Au bout du compte, ça nous arrange bien 😉 #tranquillité #aucunenfantquicrie

Pirouette Cacahuète

Parc du Valentino

parc du valentino turin
Parco del Valentino

Vous vous souvenez, on vous parlait des noisettes ? Et bien qui dit noisettes dit? Écureuil ! Et ici il y en a beaucoup qui gambadent dans le Parco Valentino. Oui, on s’y balade aussi la journée dans ce parc, ne vous méprenez pas, ce n’est pas qu’un parc à boites de nuits le soir. Il y a également un jardin botanique qui vaut le détour ainsi qu’un petit bourg médiéval tout à fait charmant !
En résumé, c’est notre petit Time Square turinois. Un des poumons de Turin.

Du côté de chez Soi

potager ville de turin
Potager home made sur notre balcon à la française

Et parce que nous vivons dans le quartier bobo, que nous sommes entourées de marchés et de petits commerces; quand une contadina** cohabite avec une citadina***, cela donne : le jardin sur le balcon ! Admirez ce qu’on peut faire d’un balcon « à la française » et d’une palette. On recherche encore le pourquoi du comment ils ont été appeler ça un balcon « à la française », mais une chose est sûre, dans cette cour d’immeuble, il n’y a que nous pour profiter du balcon, on y mange, y prend l’apéro, on y met une piscinette (une petite piscine donc!) et puis surtout, surtout, on y étend notre linge à l’italienne ! Alors que pour nos voisins, ça ne sert que de remise pour les balais et le linge bien sûr. Cette dénomination est sans doute existante pour contrecarrer les appellations des glaces et douches « à l’italienne » en France qui n’ont rien à voir avec ce qu’on trouve ici…

Maintenant, y’a plus qu’à espérer que le printemps arrive vite, pour pouvoir enfin profiter de nouveau tout ce que l’on vient de vous raconter !

N’hésitez pas à partager avec nous vos petits endroits préférés dès que le printemps pointe le bout de son nez 🙂

Petit lexique :

* ave Caesar, mercanti te salutant: Ave César, les marchands te saluent
** Contadina : paysanne
*** Citadina : Citadine

Ciccia&Cerva - Auteur

Vous aimerez aussi

Commenter l'article

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this